Les Ogres-Dieux de Hubert et Bertrand Gatignol

  • Titre : Les Ogres-Dieux
  • Auteur : Hubert
  • Illustrateur : Bertrand Gatignol
  • Nombre de tomes : 2 (en cours)
  • Début de publication : 2014
  • Genre : Conte noir
  • Age : adultes et adolescents

Les contes de fées ne seraient destinés qu’aux enfants ? EH BEN NON ! Hubert et Bertrand Gatignol se sont associés pour nous concocter un sublime conte cruel et dérangeant rien que pour nous autres adultes qui avons gardé notre âme d’enfant (sans l’insouciance et l’innocence )

Les Ogres dieux est une série de BD parue dans la prestigieuse collection « Métamorphoses » aux éditions Soleil. Elle a été réalisée par le scénariste Hubert,  et  le dessinateur Bertrand Gartignol.

Hubert n’est pas inconnu à ma bibliothèque, il est le scénariste de la sublime série « Beauté » et de la pétillante série « Miss Pas-Touche ». Chacune de ses séries nous plonge communément dans un univers merveilleux et fantastique. Mais si ses contes attirent l’œil des plus jeunes comme des plus grands, en réalité il vaut mieux faire attention à ce qu’aucun enfant ne mette la main sur un des albums des « Ogres-dieux ». Il n’en perdra pas la vue, mais aura peur des « il était un fois »

crQEaI “Alors Jean-Pierre ? Tu as aimé cette Histoire ?”

Il était une fois un géant nommé Petit

 Voici l’histoire de Petit : un petit ogre vivant parmi les géants ou un grand homme parmi les humains… A vrai dire tout ce que l’on sait, c’est que Petit est le fils du Roi des Ogres dieux, une famille d’Ogres gigantesques régnant par la violence et la peur sur le monde des hommes. Mais Petit est incroyablement minuscule comparé à ses confrères, si bien qu’il est rejeté par son père qui voit en lui qu’une demi-portion bonne à manger au dessert. Caché de force par sa mère parmi les servants-humains du château, Petit est tiraillé par l’éducation d’Ogre de sa mère qui voit en lui le sauveur de cette lignée dégénérée par les unions consanguines, et l’éducation humaniste et artistique de sa grande Tante Desdée et de ses nourrices humaines qui aspirent à un monde où humains et géants cohabiteront.

Mais quel chemin choisira Petit ? Va-t-il marcher dans les pas du Fondateur de sa lignée et donné un souffle de vie à cette famille qui se désagrège et se pervertit de jour en jour ? Où va-t-il mettre fin à des siècles de tyrannie en destituant sa propre famille ?

3001_p3

Un conte Noir, en noir et blanc 

Véritable conte noir en noir et blanc, la série « Les Ogres-dieux » est le digne descendant des contes d’antan : à la fois cruel, horrifique et merveilleux. Bertrand Gatignol maitrise son trait, les trames de gris et les pleins de noir comme personne, qui donnerait même envie au plus puriste des amateurs de BD couleurs de lire cette saga en noir et blanc (chose Ô combien INTOLERABLE pour grand nombre de ces puristes…en temps normal). Ces albums de 150 pages chacun, sont de véritables bijoux  à ranger sur une étagère : on a cette impression de livre précieux d’autrefois avec ses enluminures et ses ornementations. Cependant, nous nous rendons vite compte à la lecture que cette bande dessinée est bien plus qu’une succession de cases, en effet l’histoire de Petit est entrecoupée des histoires de ses aïeux. A chaque début de nouveau chapitre nous avons droit aux archives de la famille des Ogres-dieux : des textes et des gravures narrant les histoires des ancêtres de Petit, du Fondateur à l’actuel Roi des Ogres. Ces pages apportent une profondeur au récit et une idée du passé glorieux de cette famille aujourd’hui en plein déclin.

Bertrand Gatignol et Hubert se sont inspirés des représentations mythologiques des ogres dont l’un des premiers était le dieu Saturne, connu pour avoir lui-même dévoré ses enfants. L’illustrateur s’est donc inspiré du très célèbre tableau “Saturne dévorant un de ses fils” de Francisco de Goya associé à l’oeuvre de Léonard de Vinci pour créer l’ambiance noire, glauque mais forte et symbolique de l’univers graphique des Ogres-dieux.

Je me suis totalement plongée dans le récit de Petit, de Desdée, de Yori et des autres personnages qui composent l’univers es Ogres-dieux. Mes goûts pour les mondes imaginaires, les histoires bien ficelées et les illustrations somptueuses   ont été pleinement  satisfaits par cette bande dessinée de la magnifique collection “Métamorphoses” . J’ai redécouvert le plaisir de lire un conte pour la première fois, un conte répondant plus à mes critères de jeune femme de 23 ans que de petite fille de 8 ans.

Les Ogres-Dieux est donc un récit à ne pas manquer pour les amateurs de récits fantastiques et gothiques. A la fois Grandiose, Épatant et Sensationnel, cette bande dessinée nous plonge dans une ambiance à la fois sublime et pathétique qui ne nous laissera pas de marbre.

Bienvenue chez les Ogres-Dieux

Mes suggestions  pour aller plus loin :

  • Livres/Romans : Le conte des contes de Giambattista Basile, la base de la base des contes de fées d’antan.
  • Bande-dessinée : Beauté de Hubert et Kerascöet , série emblématique de Hubert qui nous plonge dans un autre de ses contes merveilleux et cynique ;  et l’attaque des titans de Hajime Isayama qui séduit par sa mythologie autour de titans mystérieux.
  • Film : Tale of tales de Matteo Garrone , film qui nous narre trois contes tragiques dans un décor à la fois élégant et écoeurant.
  • Musique: Les albums du groupe Of monsters and men, véritable fresque fantastique et sombre avec une ambiance nordique

.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s